Le projet ERATOSTHENE

Une comparaison radiobiologique entre les différentes modalités de la radiothérapie

Tous nos projets

Objectifs : Depuis ces dix dernières années, de progrès technologiques considérables ont été effectués en radiothérapie pour améliorer l’efficacité anti-tumorale à la fois par un meilleur ciblage de la tumeur et par une meilleure qualité de la dose délivrée. A ce titre, la radiothérapie par modulation d’intensité, l’approche stéréotaxique multifaisceaux type Cyberknife, la protonthérapie ou la contact-thérapie font partie des modalités les plus prometteuses. Pourtant, toutes ces modalités posent chacune des questions radiobiologiques spécifiques sur les effets du débit, de la répétition de dose et de l’hypo/hypofractionnement de la dose pour aboutir à un meilleur rapport bénéfice/risque. Le but du projet Eratosthène est de comparer ces différentes modalités sur des modèles humains de fibroblastes et de tumeurs en tentant de mieux comprendre l’influence du transit cytonucléaire de la protéine ATM dans les différentes dynamiques de réponses à ces modalités. Le but ultime est de définir des statuts moléculaires et cellulaires les mieux adaptés à telle ou telle modalité.

Résultats : Les premiers résultats montrent l’importance du statut de l’hypersensibilité aux faibles doses (HRS) et du retard du transit cytonucléaire d’ATM pour les cellules soumises à un hypo- ou un hyperfractionnement de la dose. Ils pourraient aboutir à des tests prédictifs incitant ou non le radiothérapeute dans le choix d’une stéréotaxie multifaisceaux. D’autres séries de données sur la protonthérapie et sur la contact-thérapie sont en cours.

Collaborations : Une étroite collaboration est menée avec l’Institut Camille-Jordan de l’Université Lyon 1 pour la modélisation mathématique et les centres anti-cancer de Lille, Lyon et Nice pour l’accès aux irradiateurs.

Support financier : Basé sur un premier financement accordé par EDF pour la connaissance des effets de répétition de dose, ce projet est pour l’instant géré sur fonds propres.

Acronyme: ERATOSTHENE correspond à l’acronyme de : Effet des techniques émergentes de RAdioThérapie Oncologique Sur la THEorie du transit cyto-nucléaire de la protéiNE ATM . ERATOSTHENE était un astronome, géographe, philosophe et mathématicien grec du IIème siècle avant JC, directeur de la bibliothèque d’Alexandrie, connu pour avoir mesuré géométriquement la circonférence de la Terre en comparant les angles des ombres formées par des rayons du Soleil à deux lieux différents espacés d'une distance connue. C’est l’étude des angles formés par les rayons d’une sphère centrée sur la tumeur qui nous montre que la stéréotaxie multifaisceaux peut conduire à l’impact de plusieurs microfaisceaux délivrant une fraction de la dose totale à une région donnée de la tumeur.