Le projet ATHENA

Une approche innovante pour aborder les effets des rayons cosmiques et sécuriser l’exploration spatiale

Tous nos projets

Parmi les différentes applications de la radiobiologie, l’étude des rayons cosmiques pour sécuriser l’exploration spatiale est l’une des plus spectaculaires. L’exposition aux radiations de l’espace dans un vaisseau spatial au blindage métallique se résume à la fois à un faible débit de dose composé de rayons X, gamma, protons, neutrons et électrons et à une composante secondaire faite d’ions métalliques de faibles énergies. Les particules très énergétiques provenant du cosmos existent bien mais leur probabilité d’impact est de l’ordre d’une particule par km2 par siècle.

Objectifs : Le projet ATHENA se décline en 6 sous-projets.

Sous-projet RAFFAEL : Radiobiologie des Faibles débits de dose de particules à FAible transfert d’Energie Linéique. Objectifs : mieux comprendre les effets des faibles débits de dose des rayonnements de faible TEL en simulant sur Terre un rayonnement qui est d’environ 2 fois plus intense que la plus haute radioactivité naturelle et environ 70 fois plus intense que la radioactivité naturelle moyenne enregistrée en France.

Sous-projet PRAXITELE : Projet de recherche sur l’effet des faibles doses de RAyons X et des Impacts de haut Transfert d’Energie Linéique pour l’Exploration spatiale. Objectifs : mieux comprendre les effets des ions de faible énergie et des particules secondaires issus de l’impact des protons cosmiques sur le blindage métallique

Sous-projet COPERNIC- ESPACE: Collection Pour l’Etude sur la Radiosensibilité individuelle au NIveau Clinique. Objectifs : Appliquer le test COPERNIC aux candidats-spationautes afin d’identifier les personnes potentiellement radiosensibles et de déterminer si les proportions de groupe II attendues sont les mêmes que celles observées dans la population générale.

 

Sous-projet AGENOR-ESPACE: AGEnts NOuveaux de Radioprotection. Objectifs : Mieux comprendre les mécanismes des statines et des biphosphonates sur le transit d’ATM et développer de nouvelles drogues qui accéléreraient le transit d’ATM et optimiser leur action, notamment en combinaison avec des anti-oxydants

 

Sous-projet EROS-ESPACE : Etude de la Radiosensibilité spécifique de l’OS. Objectifs : Dans le cadre d’une exploration spatiale, une exposition à de faibles doses et débit de doses de radiations peut-elle dépeupler l’os ? Les ostéoblastes sont-ils plus radiosensibles que des fibroblastes d’un même individu ? Mieux comprendre les effets des statines et des bisphosphonates sur le transit d’ATM des cellules osseuses

 

Sous-Projet BERNADOTTE : Ballon d’Etude Radiobiologique sur la NAture et la DOse physique et biologique des particules à Très haut Transfert d’Energie. Les effets des particules de la stratosphère (entre 10 et 50 km d’altitude) sont d’un intérêt scientifique, médical et militaire important puisqu’elles représentent des taux de radioactivités élevées. Un ballon chargé de cellules congelées et exposées avec différents blindages sont l’outil idéal pour approfondir nos connaissances sur ces radiations spécifiques.

Soutien financier : Ce projet est entièrement financé par le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES).

Acronyme : ATHENA correspond à l’acronyme de Applications de la THéorie Nouvelle du transit d’ATM pour l’exploration spatiale. ATHENA est la déesse grecque de la sagesse, la stratégie militaire et la protectrice des actions héroïques.