Contactez-nous CONTACT
FR francais english

Nos projets

Projet EVARISTE

Une évaluation du risque radioinduit chez les travailleurs exposés aux radiations basée sur une approche radiobiologique nouvelle.

EVAluation du RISque radioinduit chez les Travailleurs Exposés aux radiations ionisantes

Aujourd’hui, on compte en France plus de 260000 travailleurs qui exercent une activité professionnelle susceptible de les exposer aux radiations ionisantes (industrie nucléaire, radioscopie, radiologie, etc…). Ils sont soumis à des doses faibles mais répétées sur l’heure, la journée, le mois ou l’année. Ces doses peuvent également être délivrées sur des temps très courts (expositions « flashes », >Gy/min) ou très longs (faibles débits de dose <cGy/min). Les avancées récentes en radiobiologie montrent que la répétition des doses, la façon dont l’exposition aux radiations est étalée dans le temps ainsi que le statut génétique, conditionnent la réponse biologique et le risque radioinduit. Hors le système de radioprotection actuel est basé sur une évaluation du risque à partir de doses cumulées sur la journée et sur l’année, suggérant ainsi que les recommandations du système Sievert doivent être affinées. L’effet biologique des faibles doses des radiations ionisantes constitue donc un enjeu majeur d’ordre médical, sociétal et professionnel.

Dans le cadre de ce projet, l’étude systématique de l’effet de répétition de faibles doses constitue donc un apport majeur pour affiner cette analyse et mieux évaluer les risques.

L’un des principaux livrables de ce projet est une meilleure compréhension des effets biologiques de la répétition de faibles doses de radiations et de l’influence du facteur individuel qui devra aboutir à :

- un modèle d’évaluation des risques sur chaque poste

- une définition des statuts génétiques à risque

- des recommandations Sievert plus précises qui régulent le risque.

 

     


Accès membres
Identifiant
Mot de passe
Un groupe de recherche dépendant de :
CRCL


Inserm

Université Claude Bernard Lyon1

CNRS

Centre Léon Berard

Hopitaux de lyon