Contactez-nous CONTACT
FR francais english

Nos projets

Projet COPERNIC

Contexte: Sur les 380000 nouveaux cas de cancer par an, une majorité des patients sont traités par radiothérapie. Parmi eux, 5 à 20% montrent des complications tissulaires (dermites, rectites) qui augmentent la morbidité et peuvent freiner, voire arrêter le traitement planifié. Ces réactions tissulaires radioinduites sont la manifestation de la radiosensibilité individuelle, mise en évidence il y a plus d’un siècle par les pionniers de la radiothérapie. Depuis 2003, à des fins de recherches, plus de 50 radiothérapeutes praticiens exerçant dans une trentaine de Centres Hospitalier-Universitaire ou Centres de lutte anti-cancer ont fait appel à nous pour prédire ou mieux comprendre ces réactions tissulaires de radiosensibilité. L'une des plus grandes collections de fibroblastes cutanés de radiosensibilité différente a ainsi été réunie : la collection COPERNIC. 

Objectifs: A partir de biopsies de peau, les lignées fibroblastiques de chaque patient sont établies et soumises à une dose unique de 2 Gy pour simuler une session de radiothérapie. La fonctionnalité de la réparation et de la signalisation des cassures double-brin de l’ADN (CDB) est mesurée et quantifiée par immunofluorescence en utilisant des marqueurs protéiques impliqués dans différentes étapes de la réponse moléculaire et cellulaire aux radiations ionisantes. Le but de ce projet est d'établir des corrélations entre des marqueurs moléculaires de la réparation des CDB et la sévérité des réactions tissulaires.

Résultats: L’accumulation de plus d'une centaine de lignées cellulaires nous a permis de mettre en évidence que la protéine kinase ATM, acteur majeur de la réponse aux radiations, considérée souvent comme située uniquement dans le noyau, est en fait cytoplasmique et passe du cytoplasme au noyau après irradiation pour assurer le déclenchement de la réparation des CDB. Tout retard dans ce transit cyto-nucléaire conditionnera la reconnaissance et la réparation des CDB. Une première classification de la radiosensibilité humaine a ainsi été proposée: Groupe I, radiorésistance, transit d'ATM rapide ; Groupe II, prédisposition au cancer et radiosensibilité modérée, transit d'ATM retardé ; Groupe III, prédisposition au cancer et hyper-radiosensibilité, mutations d'ATM et/ou défaut massif de réparation. Une corrélation quantitative a été obtenue entre le transit d'ATM et le grade de sévérité des réactions tissulaires (échelles CTCAE et RTOG). Cette corrélation est à la base de tests prédictifs de la radiosensibilité.

Soutiens financiers: Le projet COPERNIC est un projet ouvert et permanent, réalisé sur fonds propres. Cette démarche a été couronnée par l’Académie des Sciences en 2009 et est aujourd’hui protégée par une base de données déposées, des brevets et un enveloppe Soleau. Tout praticien qui en fait la demande peut nous fournir une biopsie de peau de patients souffrant de radiosensibilité ou étant suspecté de l’être pendant son traitement radiothérapique. Nous lui fournirons un rapport complet de diagnostic de radiosensibilité à l’issue de la caractérisation radiobiologique des cellules envoyées.

Acronyme: COPERNIC est l'acronyme de COllection Pour la rEcherche sur la Radiosensibilité au NIveau Clinique. Nicolas COPERNIC (1473-1543) était un chanoine médecin et astronome polonais qui proposera le premier que la terre tourne autour du soleil, théorie dite de l'héliocentrisme qui révolutionna notre vision du monde.

     


Accès membres
Identifiant
Mot de passe
Un groupe de recherche dépendant de :
CRCL


Inserm

Université Claude Bernard Lyon1

CNRS

Centre Léon Berard

Hopitaux de lyon